Le site d'offres d'emploi accessibles aux personnes en situation de handicap

Récapitulatif de l'offre : Elaboration d'une méthodologie expérimentale pour l'étude des procédés d'injection de mousse appliqués à la dépollution des sols pollués

  • Société : IFP Energies nouvelles - Direction Géosciences
  • Discipline : Physique et Analyse
  • Durée : 5 mois
  • Rémunération : Oui
  • Réf. : R165-2019-1
  • Type de contrat : Stage
  • Région : Ile de France
  • A pourvoir : Entre mars et mai 2019

La description de la mission

Elaboration d’une méthodologie expérimentale pour l’étude des procédés d’injection de mousse appliqués à la dépollution des sols pollués

La contamination des sols par des hydrocarbures et des polluants organiques liquides présente une sérieuse menace pour les nappes phréatiques. Or, les techniques classiques de remédiation in situ des sols pollués souffrent d'un manque d'efficacité lié à l'hétérogénéité des perméabilités.

En ce sens, l'injection de mousses, procédé très étudié pour des applications EOR (Récupération Assistée du Pétrole) présente l'intérêt d'un meilleur contrôle de la mobilité des fluides dans des zones à forts contrastes.

Malgré de fortes similitudes, le transfert de connaissances et de technologies de l'EOR à la remédiation n'est pas directe en raison des conditions opératoires différentes :

  1. la faible profondeur contraint la perte de charge maximale induite par les mousses ;
  2. des contrastes de perméabilités sont encore plus exacerbés ;
  3. des cibles d'efficacité très sévères visent à atteindre des concentrations résiduelles en polluants de l'ordre du ppm.

Le stage proposé ici vise à étudier, en première approche, l’écoulement des mousses dans un lit de sable pollué par différents types d’hydrocarbures, à l’aide d’un coreflood associé au scanner.

Pour ce travail expérimental, un skid permettant de suivre sous scanner les déplacements de front des différentes phases sera utilisé.

Dans un premier temps, l’étudiant devra tester et proposer des protocoles de préparation et réalisation des tests. Les verrous à lever pour s’adapter aux conditions de la dépollution en sous-sol seront notamment les suivants :

  • Préparation et chargement de lits de sable présentant de fortes distributions granulométriques
  • Introduction du polluant à la concentration visée, en milieu saturé (en eau) ou non
  • Génération de la mousse selon le procédé « SAG » (Surfactant Alternating gas )

Dans un second temps, l’étudiant devra évaluer la résolution de la méthode, notamment la capacité à discriminer les phases organique et aqueuse, en fonction du type de polluant. Il s’agira notamment d’étudier le besoin ou non d’utiliser des agents de contraste.

Profil recherché : 

Niveau du stage : M1 ou M2

  • Connaissances exigées : Sciences physiques, Sciences de la terre ou Génie Chimique
  • Goût de l’expérimentation

Les coordonnées

  • IFP Energies nouvelles - Direction Géosciences - Léna BRUNET-ERRARD
  • Adresse : 1&4, avenue de Bois-Preau
  • 92852 Rueil-Malmaison cedex